Papelar

Sous les paillettes, la fierté

Le mois des fiertés lesbiennes, gays, bisexuelles, transgenres, queers, intersexes et plus (LGBTQI+) est fêté en juin partout dans le monde. Cette célébration met en avant les identités queer. A Besançon, ce mois si particulier a été célébré un peu en avance. Et les drags étaient au rendez-vous.

« Quand une ligne est remplie, vous criez “ Queen !”, quand deux lignes sont complétées, “ King !” et quand c’est carton plein, c’est “ Bingo !” ». Le 15 mai au soir, la Maison des étudiants brillait de mille feux pour fêter l’approche du mois des fiertés. Pour l’animation, deux artistes drags ont été appelés : Mona Pose et Victor Huro. Au programme, du bingo mais aussi une performance iconique du milieu drag, un drag-show, un spectacle de danse et de lip-sync. Mais derrière les paillettes, ce sont deux personnes singulières qui se révèlent. Mona Pose, de son vrai nom Théo, 26 ans, a commencé le drag durant le confinement. Elle est une drag-queen, une personne qui se crée un personnage en reprenant des archétypes féminins exacerbés. Clara, 28 ans, avec son personnage Victor Huro, vient du monde du cabaret. Il est, à l’inverse de Mona, un drag-king. Beaucoup moins représenté dans la discipline , il reprend des caractéristiques du genre masculin. Plongeon dans les coulisses et l’intimité de la préparation de ces deux artistes hauts en couleur.